A LA UNE
13.12.2016

Partager cet article

Partager sur linkedinPartager l'actualité par mail

Une aviatrice primée à Bordeaux

Mardi 29 novembre, le commandant Caroline a reçu un prix lors des Talents Aquitains de l'Aéronautique et de l'Espace 2016 pour ses travaux menés à la tête du centre de formation Rafale en 2015.

Ce concours vise à promouvoir les savoir-faire et les compétences des spécialistes du domaine de l'aéronautique et de l'espace dans la région Aquitaine. Les candidats de l'armée de l'air, particulièrement bien implantée dans la région Aquitaine, concouraient dans trois catégories différentes : c'est un officier mécanicien qui a été récompensé cette année dans la catégorie «Achats, logistique, gestion des ressources, relations clients».

« J’ai eu la chance d’être à la tête du Centre de Formation Rafale (CFR) pour le 1er export Rafale »

Le challenge au cours de l’année 2015 a été de répondre aux sollicitations du client des ventes à l'exportation du Rafale. Elle précise : « Alors que la France signait son premier contrat d’exportation Rafale, tous les acteurs de la filière, industriels et militaires, se sont mobilisés pour former une véritable équipe France de soutien à l’export. Le CFR a ainsi très vite été sollicité pour dispenser les premières formations aux stagiaires égyptiens. Il a fallu, en quelques mois à peine, remodeler l’ensemble de nos formations pour les adapter aux « clients ». Des ajustements, nous en faisons systématiquement  puisque le CFR dispense depuis plus de 20 ans des formations à des populations très variées de l’armée de l’air, de l’aéronautique navale ou d’autres organismes de la Défense. Mais pour les stagiaires égyptiens, il a fallu aller encore plus loin dans l’adaptation de notre pédagogie et des programmes pour répondre à leurs besoins. La pression était grande, mais c’était une aventure absolument merveilleuse. Aujourd’hui, je me rends compte de la chance que j’ai eue de commander le CFR à l’heure du premier export Rafale. Et le prix que j’ai reçu récompense l’ensemble de l’équipe, chacun ayant contribué à la réussite du projet. »

En effet, la commandant Caroline n'a pas ménagé ses efforts et a su mobiliser toutes les ressources de son unité. « Je pense que ce qui a fonctionné c’est un engagement total, du dynamisme et la volonté farouche de réussir », ajoute-t-elle. Une exigence et un enthousiasme exceptionnels que cet ancien sous-officier, devenu officier continue d’appliquer aujourd’hui en tant que commandant en second de l’Escadron de Soutien Technique Aéronautique de Mont-de-Marsan, chargé de la maintenance d’une trentaine de Rafale. Dans sa vie personnelle, elle a également été récompensée de trois médailles d’or en musique (violon, musique de chambre, formation musicale). « Entendre une partition que l’on écrit est magnifique, mais la plus belle des musique, selon moi, cela reste quand même celle que fait un Rafale qui décolle », conclue-t-elle.

Etre contacté par un conseiller