Sécurité - Protection

Equipier fusilier parachutiste de l'air

MTA

Son rôle

Assurer la protection de la force aérienne détachée en opération sur le territoire national comme sur des théâtres d’opérations extérieurs (bases aériennes ou détachement),
Effectuer des missions dans les domaines de la sureté aérienne (appui aérien, sauvetage au combat de personnel isolé…),
• Mettre en œuvre diverses techniques de combat : emploi des armes (tir de combat, tireur de précision, tireur d’élite, tireur de 12,7mm sur véhicule d’intervention blindé), techniques d’autodéfense, techniques commandos,
Effectuer des patrouilles afin de dissuader, détecter et intervenir pour retarder et neutraliser, par les armes si nécessaire, tout acte de malveillance à l’encontre des installations.

La bonne voie pour vous si

• Vous accordez une grande importance à la défense et à l’éthique,
• Vous recherchez le sérieux et la rigueur pour un métier qui manipule de l’armement,
• Vous souhaitez pratiquer le plus exigeant des parachutismes, dans des conditions militaires,
• Vous avez le goût à l’effort et les qualités physiques d’endurance pour les patrouilles de jour et de nuit,
• Vous recherchez le sens du devoir et les valeurs de l’esprit d’équipe.

Les conditions d'accès

• Nationalité française,
• Moins de 30 ans à la signature du contrat,
• Niveau scolaire de fin de classe de 3ème jusqu'à la terminale de l'enseignement général ou technologique, ou titulaire d'un CAP, d'un BEP ou d'un baccalauréat professionnel.

La formation

Formation rémunérée dès l’entrée
1/ formation militaire de 8 semaines au Centre de préparation opérationnelle du combattant de l’armée de l’air (CPOCAA) à Orange (Vaucluse),
2/ attribution du certificat militaire élémentaire,
3/ formation professionnelle complémentaire de 17 semaines au CPOCAA à Orange (Vaucluse).

La rémunération

• A l’entrée en école (aviateur) : 1 329 € net

• A l’obtention du grade de caporal : 1 387 € net

• A l'obtention du grade de caporal-chef : 1 422 € net

Solde au 1er juillet 2016 pour un célibataire.

Montants non contractuels susceptibles de modifications.

Les perspectives d’évolution

• De grade d'aviateur jusqu’au grade de caporal-chef après 4 ans de service,
• Possibilité de devenir sous-officier après tests de sélection (entre la 3ème et 5ème année de contrat) et sur dossier (entre la 12ème et 15ème année de contrat),
• Accès à des emplois de plus en plus spécialisés via brevets et qualifications.
• Sur prospection et volontariat, le militaire affecté en unité d’intervention conventionnelle peut rejoindre une unité d’intervention des opérations spéciales.

Pour aller plus loin

Partager cette fiche métier

Partager l'actualité par mail