Sécurité - Protection

Equipier pompier de l'Armée de l'air

MTA

Son rôle

• Intervenir sur un incendie d'aéronef et sauver la vie du personnel à bord,
• Assurer la sauvegarde préventive du personnel, des aéronefs et des installations de la base aérienne (sécurité incendie et de sécurité nucléaire),
• Assurer les fonctions de veille au sein d'un poste de coordination,
• Effectuer la maintenance, le suivi et la gestion des matériels incendie.

La bonne voie pour vous si

• Vous avez à cœur de secourir et d’intervenir dans les situations d’urgence,
• Vous avez les qualités physiques d’endurance et de réactivité,
• Vous accordez une grande importance à la sécurité et à l’esprit d’équipe.

 

Les conditions d'accès

• Nationalité française,
• Moins de 30 ans à la signature du contrat,
• Niveau scolaire de fin de classe de 3ème jusqu'à la terminale, ou titulaire d'un CAP, BEP ou baccalauréat professionnel.
• Détenir le permis B

La formation

Formation rémunérée dès l’entrée.
1/ formation militaire de 8 semaines à Orange (Vaucluse),
2/ attribution du certificat militaire élémentaire,
3/ formation professionnelle complémentaire de 13 semaines au Centre de formation des techniciens de la sécurité de l’armée de l’air à Cazaux (Gironde)  et à Bourges (Cher).

La rémunération

• A l’entrée en école (aviateur) : 1 329 € net

• A l’obtention du grade de caporal : 1 387 € net

• A l'obtention du grade de caporal-chef : 1 422 € net

Solde au 1er juillet 2016 pour un célibataire.

Montants non contractuels susceptibles de modifications.

Les perspectives d’évolution

• De grade d'aviateur jusqu’au grade de caporal-chef après 4 ans de service,
• Possibilité de devenir sous-officier après tests de sélection (entre ma 3è ou 5è année de contrat).

Pour aller plus loin

Partager cette fiche métier

Partager l'actualité par mail