Les chiffres-clés

Avant de nous rejoindre, vous souhaitez mieux nous connaître. Voici déjà un panorama en quelques chiffres pour mieux mesurer la place de l’armée de l’air dans la Défense et ses ressources humaines.

L'armée de l'air recrute  2 000 jeunes par an du niveau 3ème à bac+5 et plus

Le Budget

Le budget « Air » s'élève à 4,4 milliard d'euros, soit 11,5% du budget de la mission Défense.

  • 2,5 milliards €
    Rémunération et charges sociales

  • 1,4milliards €
    Maintien en condition opérationnelle

  • 0,3 milliard €
    Carburant opérationnel

  • 0,2milliard €
    Autres activités

Posture permanente de sûreté (PPS)

Transit quotidien dans le ciel francais
11 000 aéronefs

Permanence opérationnelle
(Intervention et surveillance des sites sensibles)
Avion de chasse: 789 sortis dont 110  sur alerte réelle
Hélicoptères : 442 sorties dont 110  sur alerte réelle

Salons du Bourget et Défilé du 14 juillet  
390 h de vol
(Mirage 2000, Fennec, Epsilon et drone Harfang)

Opérations de recherche et de sauvetage 
53 opérations en France réalisées par des hélicoptères 
11 personnes sauvées

 

Le personnel de l'armée de l'air

Au 1er janvier 2015, l'armée de l'air compte 47 861 personnes dont 42 801 militaires et 5 060 civils. Ce qui représente plus de 14% du personnel de la Défense.  Seulement 7% des aviateurs font partie du corps du personnel navigant (pilotes, navigateurs, mécaniciens d'équipage).

Militaires

  • 6 627 officiers
  • 25 232 sous-officiers
  • 10 882 militaires du rang
  • 60 volontaires

L’armée de l’air est l’une des armées les plus féminisées avec un taux de féminisation de près de 22%

l'équipement

Avions de combat :
224
Flotte essais et expérimentations :
16
Avions de transport :
79
Avions de support opération :
20
Avions de liaison :
27
Avions de formation et d'entrainement
169
Équipes de présentation
15
Hélicoptères :
79
Drones :
6
Systèmes d'arme sol-air
20

Nos implantations

Le territoire français comprend de nombreuses bases aériennes que vous pouvez localiser dans la carte ci-dessous. Elles peuvent servir de point d’accueil pour vous renseigner sur le recrutement dans l’armée de l’air, en plus des permanences organisées près de chez vous.

Bases en métropole

Implantation metropole

Outre-mer et étranger

Nos écoles

L’armée de l’air propose aussi un cadre pédagogique unique à travers 2 types d’écoles : les écoles spécialisées et les écoles d’application. Les écoles spécialisées, situées à Saintes et Grenoble, préparent notamment de la 6ème au BAC ou au CAP aéronautique option "systèmes", sans oublier certaines classes préparatoires scientifiques. Offrant le suivi et l’encadrement d’un internat, les formations proposées sont également reconnues dans le civil.

Ecole d'enseignement technique de l'armée de l'air (Saintes)

Baccalauréats ou CAP : une voie d’excellence pour chacun.

C’est l’une des voies de formation des futurs sous-officiers et militaires techniciens de l’air. C’est également un internat, accessible sur concours, qui délivre un triple enseignement scolaire, militaire et sportif :

- Bac S (option Sciences de l'Ingénieur)
- Bac STI2D (option Systèmes d'Information et Numérique)
- Bac professionnel aéronautique (option systèmes et option avionique)
- Certificat d'aptitude professionnelle aéronautique (option systèmes
)

Les élèves touchent une solde mensuelle pouvant aller jusqu'à 380€ environ, selon l’âge et le grade et deviennent militaire dès leur entrée à l’école en signant un contrat d’engagement. 

Pour en savoir plus, visitez le site de l’école

Conditions d’accès :

  • Être de nationalité française et âgé(e) de 16 à 18 ans (19 ans pour une entrée sur titres en Terminale)

  • Accès par concours sur épreuve à la classe de 1ère pour les candidat(e)s suivant ou ayant suivi une classe de 2nde générale, technologique ou professionnelle

  • Accès par concours sur titres (dossier) à la terminale pour les candidat(e)s ayant suivi avec succès une classe de 1ère : première scientifique, option «Sciences de l’ingénieur» ; première STI2D, option «Systèmes d’information et numérique»

  • Accès par concours sur titres (dossier) à la 1ère année de CAP aéronautique option systèmes.

Perspectives :

  • Avec le baccalauréat et le certificat d’aptitude militaire (CAM), accès au statut de sous-officier et à  une formation professionnelle au sein d’une école militaire de spécialisation
  • Avec le CAP aéronautique option systèmes, accès au statut de militaire technicien de l’air, spécialisé dans le domaine de la maintenance aéronautique.

L'école des pupilles de l'air (Grenoble-Montbonnot)

Décollage garanti avec 100 % de réussite dans toutes les filières.
Initialement prévue pour accueillir les orphelins de l’aviation et accueillant prioritairement les enfants du personnel de la Défense, l’École des pupilles de l’air (EPA) est également accessible à tout élève répondant aux critères définis par l’Éducation Nationale, avec sélection sur dossier. Son internat réunit un collège, un lycée d’enseignement général, un lycée professionnel (comptabilité) et des classes préparatoires scientifiques, conformes aux directives de l’éducation nationale.

Pour en savoir plus, visitez le site de l’école

Conditions d’accès :

Conditions de candidatures, avant sélection sur dossier :
 6ème à Terminale :

  • Être de nationalité française.
  • Respecter la limite d’âge : 13 ans pour la 6ème , 14 ans pour la 5ème , 15 ans pour la 4ème  et 16 ans pour la 3ème, 17 ans pour l’entrée en 2nde, 18 ans pour la 1ère,  19 ans pour la terminale.

Classes préparatoires :

  • Être de nationalité française.
  • Être recensé ou avoir participé à la journée défense et citoyenneté (ex JAPD).
  • Être en terminale scientifique, option « mathématiques » ou « physique chimie ».
  • Souhaiter suivre les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) en vue d’intégrer une grande école militaire (École de l’air, Saint-Cyr, École navale, etc.).
  • Satisfaire aux conditions d’aptitudes médicales requises.

Les écoles d’application

Les écoles d’application sont véritablement des écoles de formation militaire pour les futurs sous-officiers (EFSOAA Rochefort) et les officiers (Ecole de l'air de Salon de Provence, l’équivalent de St Cyr pour l’armée de terre).

En savoir plus sur EFSOAA 
En savoir plus sur l'EA

Plus d’informations ?

Nos missions

La mission quotidienne de l’Armée de l’air est de se tenir prête à intervenir en tous lieux et en toutes circonstances, avec des équipements performants et des effectifs constamment entraînés dans des conditions réalistes. C’est essentiel pour remplir une triple mission, de protection, d’intervention et de dissuasion.

Protection

L’objectif est de faire respecter la souveraineté nationale dans l'espace aérien français. Au total, 24 h/24, 900 personnes sont prêtes à faire face à toute menace aérienne et près de 520 autres sont en astreinte pour renforcer un dispositif qui mobilise 5 centres de détection et de contrôle. Les forces de l’armée de l’air peuvent aussi être sollicitées pour des actions de prévention telles que le plan Vigipirate ou la lutte contre les feux de forêt, pour des missions de protection nucléaire, radiologique, biologique et chimique (NRBC), pour des opérations de recherche ou de sauvetage d’aéronefs civils ou militaires.

Intervention

Il peut s’agir d’assurer la protection de nos ressortissants à l’étranger, de défendre nos intérêts stratégiques ou d’exercer nos responsabilités internationales, de façon autonome ou en coalition avec nos alliés. Des opérations extérieures sont déployées dans de nombreuses parties du monde sous mandat ONU ou OTAN. Parmi les interventions récentes, on peut bien sûr citer l’Afghanistan, le Tchad, les Pays Baltes, la Côte d’ivoire, le Mali...

Dissuasion

C’est l’élément essentiel de notre défense qui vise à décourager tout adversaire potentiel compte tenu des risques inacceptables pour lui d’une riposte nucléaire. L’entraînement régulier des équipages, observable par satellite, démontre l’aptitude française à assurer cette mission nucléaire.

Les capacités de simulation dont la France s’est dotée, après l’arrêt de ses essais nucléaires, assurent de surcroît la fiabilité des armes nucléaires. La dissuasion nourrit également nos efforts de recherche et d’excellence technologique.

Nos valeurs

Les hommes et les femmes de l’armée de l’air sont guidés par 4 valeurs fondamentales qui rassemblent la communauté des aviateurs au-delà des origines. Respect de l’autre et des règles, intégrité et responsabilité, sens du service, excellence de notre expertise technique… sont intimement liés pour donner du sens à notre engagement quotidien.

Respect

Un savoir-vivre de tous les jours sans lequel aucune confiance n’est possible : respect de l’autre et de la communauté, respect des institutions républicaines et de la politique de Défense, respect hiérarchique et mutuel s’appliquant dans les deux sens, respect des missions et du matériel. L’armée de l’air est jeune, mais riche en traditions qui fédèrent et rassemblent.

Intégrité

En mission, chacun dans ses actions est responsable de la sécurité de l’autre. Sans l’action bien exécutée d’un armurier, d’un mécanicien, d’un contrôleur, un pilote ne pourra réussir sa mission. Chaque aviateur, quel que soit son grade, sa spécialité ou sa fonction, est un maillon essentiel de cette chaîne d’interdépendances. Chaque aviateur fait donc passer l’intérêt collectif avant les aspirations personnelles.

Service

Les aviateurs sont les sentinelles de la Nation, pour offrir une présence rassurante en temps de crise, combattre si nécessaire, venir en aide aux plus démunis dans le monde. C’est ce service qui donne un sens à notre engagement, jusqu'au don de soi pour remplir sa mission. Notre uniforme, entre autres, en est le symbole.

Excellence

Dans les airs, l’approximation n’est pas tolérée :
l’excellence devient donc un objectif vital. Pour nous, elle s’exprime naturellement dans la complexité de nos savoir-faire, la rigueur de notre organisation et l’envie constante de nous dépasser dans un univers d’innovation permanente… et ininterrompue depuis plus d’un siècle.

La vie dans l'armée de l'air

Chaque militaire trouve au sein de l’armée de l’air un supplément d’âme qui rend le quotidien de tous plus riche de sens. La vie dans l’armée de l’air offre aussi une diversité sociale et culturelle qui va à l’encontre des clichés. Diversité professionnelle avec plus de 50 métiers représentés, mixité croissante avec près de 23 % de femmes, et mixité d’origine, à l’image de la société française. Voici un panorama de ce qui fait aussi la vie du militaire.

LES PLUS DU STATUT MILITAIRE

Contraintes, système hiérarchisé, mobilité fréquente… L’idée que l’on se fait de la vie militaire est souvent bien éloignée de la réalité, compte tenu des garanties qui sont offertes :

  • Une communauté où l’esprit d’entraide est bien réel.
  • Une formation initiale complète durant laquelle le nouvel engagé est logé, nourri et rémunéré.
  • Une formation continue tout au long de son parcours professionnel.
  • Une extraordinaire diversité de métiers, avec l’opportunité de réaliser quelque chose de différent, voire d’exceptionnel.
  • Un rythme de travail régulier, en dehors des périodes d’exercices et des opérations extérieures, approprié pour organiser sa vie personnelle.
  • Une progression de rémunération tout au long de la carrière.
  • Le versement de primes, indemnisations et compensations, en fonction des missions effectuées et des responsabilités exercées.

 

LE PARCOURS DE CARRIÈRE

  • À leur entrée dans l’armée de l’air, tous les militaires ont un statut de contractuel.
  • De véritables parcours de carrière sont ensuite possibles en fonction des souhaits, des performances, des formations et des examens internes. L’armée de l’air offre en effet de nombreuses perspectives, car la promotion professionnelle est constamment encouragée.

LA RÉMUNÉRATION

Dans l’armée, on ne parle pas de salaire mais de solde.
Elle se compose :

  • D’une part fixe, en fonction du grade et de l’ancienneté.
  • De primes diverses.
  • D'une indemnité éventuelle, destinée à compenser certaines contraintes spécifiquement militaires, comme la disponibilité.

LE SENTIMENT D’ÉLOIGNEMENT EN OPÉRATION EXTÉRIEURE

Au cours de sa carrière militaire, tout aviateur peut être appelé à participer à une « opération extérieure » (OPEX). Ces expériences, hautement enrichissantes sur le plan personnel et professionnel, sont également synonymes d’éloignement des proches, mais, face à cela, le militaire n’est pas démuni :

  • L’esprit de cohésion du corps d’armée est un véritable ciment qui lui permet de rester positif et motivé.
  • C’est l’occasion de mettre encore plus en avant ses compétences.
  • Les proches bénéficient aussi de dispositifs d’accompagnement et de soutien (psychologique, social, administratif, religieux.).
  • De plus, la communication avec les proches est désormais plus régulière voire même journalière grâce aux accès Internet de plus en plus déployés sur les sites d’opérations extérieures.

LA MOBILITÉ PROFESSIONNELLE

Les mutations géographiques ou les changements de poste sont prononcés en fonction des besoins de l’institution en France ou à l’étranger, des compétences et, autant que possible, des souhaits de l’aviateur.

LES RISQUES DU MÉTIER D’AVIATEUR

Le danger fait bien sûr partie du métier de militaire, mais il ne faut pas le surestimer. Si les risques existent dans les zones de conflits extérieurs, ils sont réduits par la qualité de la formation, par l’anticipation des menaces et la préparation des opérations. Tout est prévu pour faire face aux situations les plus critiques.

LA VIE PRIVÉE

Halte aux idées reçues : la grande majorité des militaires ne loge pas sur les bases aériennes ! En dehors de leur activité professionnelle, les militaires peuvent en effet profiter d’une vie privée normale, comme chaque Français. Ils peuvent avoir accès à des appartements et maisons à loyer préférentiel dans le parc immobilier militaire, en compensation de leur mobilité, ou se loger dans le secteur privé à leur convenance. Les logements sur bases constituent une aide, proposée notamment aux jeunes célibataires.