A LA UNE
01.12.2016

Partager cet article

Partager sur linkedinPartager l'actualité par mail

Parcours - Emmanuel, agent d’opérations

Le caporal-chef Emmanuel est engagé pour la troisième fois en opérations extérieures. Il occupe le poste d’agent d’opérations, à Šiauliai en Lituanie, dans le cadre de l’opération Baltic Air Policing.

Après 6 mois de travail dans le secteur privé, Emmanuel décide de rejoindre l’armée de l’air. « J’ai toujours vécu à proximité de la base aérienne 116 de Luxeuil et observé les générations de Mirage se succéder au fil des années. Je savais que je pousserais un jour la porte du bureau de recrutement local pour m’engager » explique-t-il.

A l’époque, trois spécialités lui sont proposées : fusilier-commando de l’air, équipier de défense sol-air et agent d’opérations. C’est dans cette dernière spécialité qu’il progressera. Après avoir fait ses classes, Emmanuel rejoint le centre d’instruction du contrôle et de la défense aérienne (CICDA) de Mont-de-Marsan. « Pendant trois semaines, j’ai été formé sur la documentation aéronautique, les procédures liées aux plans de vol et à la navigation aérienne ».

Viennent ensuite ses premiers postes à l’escadron de chasse (EC) 1/4 « Dauphiné » sur Mirage 2000N (escadron dissous en 2010), à l’EC 2/4 « La Fayette » puis à l'escadron de chasse 1/2 « Cigognes » lors de son arrivée à Luxeuil en 2011. Sa mission est d’appuyer les pilotes et le commandant d’escadrille dans leurs travaux quotidiens : il participe ainsi à la préparation des vols, le suivi de la disponibilité des avions, l’évolution de la météorologie… « Je prépare le cahier d’ordre et le plan de vol en reprenant les intentions du pilote quant à son trajet, le profil de la mission et les objectifs à atteindre. Je confirme ensuite ces éléments auprès de la tour de contrôle et le bureau d’information aéronautique, avant de coordonner le départ avec les mécaniciens de piste ».

En opérations extérieures, comme ici en Lituanie, le caporal-chef Emmanuel travaille en tenant compte des particularités locales. « A Šiauliai, je gère les plans de vol directement avec la tour de contrôle lituanienne. Les vols transfrontaliers m’obligent à connaître les Diplomatic Clearance en vigueur, que je dois préciser dans chaque plan de vol ».

Le métier d’agent d’opérations nécessite un excellent esprit d’équipe. En contact direct avec les pilotes, il constitue un maillon de la chaîne opérationnelle indispensable au bon déroulement des missions aériennes.

 

Plus d’infos sur le métier d’agent des opérations

Renseignements auprès du bureau Air de votre CIRFA

Etre contacté par un conseiller