A LA UNE
09.03.2017

Partager cet article

Partager sur linkedinPartager l'actualité par mail

« Pixel », un photographe en opération

Le sergent Caroline, 27 ans, est arrivée mi-novembre sur la base aérienne projetée (BAP) en Jordanie au Proche-Orient en tant que photographe. Au cœur de l’opération Chammal, pour sa première OPEX (opérations extérieures), la jeune « Pixel », comme on la surnomme ici, réalise des reportages de l’ensemble des activités opérationnelles de la BAP pour l’état-major des armées.

La rencontre entre Caroline et l’armée de l’air est ancienne : c’est son père militaire aujourd’hui réserviste sur la base aérienne 133 « Henri Jeandet » de Nancy-Ochey qui lui a transmis sa passion pour l’aéronautique. À 15 ans, elle intègre l’École des pupilles de l’air de Grenoble. Titulaire d’un baccalauréat scientifique, Caroline poursuit ses études à Saint-Dié-des-Vosges. Elle se spécialise en informatique, puis en imagerie et sons numériques. À la recherche de travail, elle saisit l’opportunité d’intégrer l’armée de l’air. Volontaire aspirant, elle est recrutée comme chargée de communication sur la base nancéienne. Sa vocation naît au contact des photographes. « Au fil du temps, c’est devenu une évidence, témoigne la jeune femme. Je voulais devenir photographe.» Après plus d’un an à Nancy, elle franchit le pas et passe les sélections pour devenir sous-officier technicien, spécialité métiers de l’image.

Après six mois de formation militaire à Rochefort, elle suit une spécialisation à l’école des métiers de l’image de l’Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense à Ivry-sur-Seine. « Pendant quatre mois, j’ai appris le métier de A à Z, de la prise de vue jusqu’au montage vidéo, détaille le sergent. C’était à la fois dense et enrichissant. » La proximité avec Paris lui donne l’occasion de réaliser des produits dans la capitale. « Avec mes trois collègues de l’armée de l’air, nous venions régulièrement tourner au cœur de Paris. Une expérience grandeur nature », se souvient-t-elle.

À l’été 2014, elle intègre la famille des techniciens métiers de l’image.

Le sous-officier technicien métiers de l’image, qu’il soit sur une base aérienne ou dans un organisme interarmées, participe à la conception et à la réalisation de documents photo, vidéo, audiovisuels et multimédias. Il assure les multiples étapes de la vie de ses images, de la prise de vue à l'archivage en passant par le traitement ou encore l'édition. Il réalise ponctuellement des supports de communication ou participe à des projets multimédias.

Etre contacté par un conseiller