A LA UNE
09.01.2017

Partager cet article

Partager sur linkedinPartager l'actualité par mail

Sergent-chef Louis, électrotechnicien au service des forces spéciales

Le sergent-chef Louis est électrotechnicien, membre du groupement aérien d’appui aux opérations (GAAO) de la base aérienne 106 de Bordeaux. Affecté à la section déploiement infrastructure, il fait partie des aviateurs pouvant être déployés aux côtés des forces spéciales (FS), notamment du commando parachutiste de l’air n°10 (CPA10), pour apporter un minimum de confort aux équipes sur le terrain. «Nous sommes toujours une équipe de deux lorsqu’il est question de partir avec les FS», explique le sergent-chef. « Notre rôle ? Faire du casernement.» Pour les spécialistes du GAAO, cela consiste à réaliser des dépannages électriques et des travaux de plomberie. Ils peuvent également être amenés à monter des cloisons ou couler du béton pour fournir aux FS des installations rudimentaires mais indispensables au quotidien. «J’ai ainsi déjà été envoyé sur un site pour redimensionner toute une installation électrique», confie le sous-officier.

 

Son premier déploiement date de l’année dernière. «J’ai vraiment aimé cette mission de quatre mois, reconnaît-il. J’ai été très impressionné par les commandos, leurs matériels et ce qu’ils font au quotidien.» Dans quelques semaines, le sergent-chef renouvellera cette expérience. Mais avant, il doit se préparer. «Le GAAO est une unité opérationnelle et son personnel participe tous les ans à un stage d’aguerrissement à La Courtine et à Cazaux», explique-t-il. Toutefois, le sergent-chef tient à préciser : «Lorsque je pars avec les forces spéciales, je suis projeté jusqu’à leur point de détachement ou de stationnement, jamais directement au combat.» Une subtilité qui n’empêche pas notre spécialiste d’être équipé et armé comme il se doit.

 

Renseignements auprès du bureau Air de votre CIRFA

Etre contacté par un conseiller